5 Choses à savoir du marché des condos à Montréal

condos montreal

1) Convertir un immeuble locatif en condominiums à Montréal : est-ce possible?

Vous pensez acheter un immeuble à revenus pour en changer la vocation? Sachez que par règlement, la Ville de Montréal interdit la transformation des immeubles locatifs en copropriétés divises (en condos). Mais qui dit règlement, dit normalement exception possible à cette règle.
Des dérogations peuvent être obtenues auprès de la Régie du logement (dans le cas de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal par exemple) ou directement auprès de certains arrondissements. Ainsi, l’arrondissement de Verdun permet d’obtenir une dérogation sur son territoire moyennant que l’immeuble visé réponde à certains critères :
▪ Être exempt de locataire depuis au moins trois (3) ans.
▪ Avoir au moins la moitié des locataires (occupant depuis au moins trois ans) qui veulent devenir propriétaires (avec dépôt d’une offre d’achat acceptée par les occupants d’au moins 50 % des logements).
▪ Comprendre au plus deux (2) logements dont un des logements est occupé par le propriétaire depuis au moins trois (3) ans.

2) Acheter un condo à Montréal : Quelques conseils pour la recherche

▪ Regardez plusieurs propriétés de conceptions, structures, styles et bien sûr gamme de prix différents pour évaluer et décider ensuite ce qui convient le mieux à vos besoins.
▪ Évaluez les pour et les contre d’acheter un condo neuf ou un condo usagé. Pour un condo neuf, il est très intéressant de pouvoir faire des modifications, de personnaliser la conception, de bénéficier de la garantie après-vente et également des avantages financiers pour les acheteurs de propriétés neuves. Un condo usagé, par contre, c’est souvent une prise de possession plus rapide, pas de mauvaise surprise de retards sur la fin de travaux ou sur l’installation des services publics. Vous obtenez ce que vous voyez maintenant.
▪ Portez une attention particulière aux équipements et aux facilités disponibles dans chacun des appartements annoncés. Vous n’avez peut-être aucun besoin d’un équipement dernière tendance alors qu’une autre plus essentiel pour vous vous manquera maintenant ou au moment de vendre votre condo.
▪ Vérifiez que l’ensemble des dépenses pour le maintien de la copropriété vous a été présenté. Soyez attentifs aux détails. Attention aux bas frais d’entretien et aux réserves insuffisantes quand survient une réparation majeure.
▪ Étudiez le marché, ne vous fiez pas seulement à votre agent immobilier. D’autres professionnels comme un courtier hypothécaire peuvent vous aider à trouver non seulement la bonne affaire mais le bon financement de votre projet.

3) Opter pour un condo neuf à Montréal et bénéficier d’une subvention

La Ville de Montréal a mis sur pied un programme d’accession à la propriété qui offre des subventions aux premiers acheteurs de propriétés dont les unités de condominiums neuves. Seul le texte de la Ville de Montréal auquel nous faisons référence est officiel, les informations données ici sont à titre indicatif seulement. Voici les principaux éléments relatifs à ce programme:
▪ Les personnes seules peuvent obtenir une subvention de 4 500$ sur l’achat d’une propriété neuve de 200 000 $ ou moins (taxes incluses).
▪ Les ménages sans enfant de deux personnes qui achètent conjointement peuvent obtenir une subvention de 4 500$ sur l’achat d’un condo neuf de 235 000 $ ou moins (taxes incluses).
▪ Les personnes avec enfant(s) peuvent obtenir une subvention de 10 000$ + 100% en remboursement des droits de mutation sur l’achat d’un condo neuf de 265 000$ ou moins (taxes incluses).

4) Acheter un condo de luxe : De grands projets de mises en chantier au Centre-Ville malgré le ralentissement immobilier

Vous pensez à l’achat d’un condo de luxe au Centre-Ville de Montréal? De grands projets, et même des projets sans précédent, verront le jour dans les prochains mois. Ainsi, en plein ralentissement immobilier, on s’apprête à lancer YUL, le plus grand complexe de copropriétés au centre-ville de Montréal. Un projet de deux gratte-ciels de près de 900 unités, pour lequel le bureau de vente ouvrira dès juin est d’une ampleur sans précédent dans la métropole. L’excavation pour la première tour est prévue commencer en novembre, à l’angle du boulevard René-Lévesque et de la rue Mackay.
Le Groupe Tidan, déjà propriétaire d’une dizaine d’hôtels au Québec, projette la construction d’une tour de condominiums de plus au centre-ville de Montréal. Haut de 39 étages, le nouveau complexe de quelque 200 unités de condominium serait construit au coin de la rue Guy et du boulevard René-Lévesque Ouest, en lieu et place de l’hôtel Maritime Plaza avec un début des ventes d’unités pour ce printemps.

5) Suivre l’évolution du marché : Offre importante, demande importante et pourtant danger de discordance…

Malgré le ralentissement immobilier, les mises en chantier de condos dans la région de Montréal augmentent et des projets importants, sinon des mégaprojets sans précédent sont sur le point de voir le jour. Cela représente une offre importante de condos de luxe.
De son côté, la demande de copropriétés à Montréal, elle, s’est accrue, alimentée entre autres par le déplacement de la demande de la maison individuelle vers les options les plus abordables du marché. Les récents changements au niveau des politiques de l’aménagement du territoire contribueraient aussi grandement à cette situation.

Mais voilà où le bât blesse, et certains analystes s’inquiètent de cette situation dans laquelle nous nous trouvons avec des unités de condominiums d’une valeur de 500 000 $, de plus en plus offerts à Montréal, alors que les unités abordables (moins de 300 000 $) représentant la demande réelle sont de moins en moins construites. Il n’est pas souhaitable qu’une telle discordance entre l’offre et la demande s’installe, d’autant plus quand il s’agit d’une métropole. Deux marchés sont en train de se créer avec dans chacun des cas, une possibilité de déséquilibre important. C’est donc à surveiller.
Cet article a été rédigé par Idriss Bouhmouch du site de comparaison de taux hypothécaires Ratehub.ca.